Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oiron : joyau Renaissance et temple du modernisme

Oiron   

Oiron se situe dans les Deux Sèvres, à moins de vingt kilomètres de Loudun. Ce monument historique possède une double originalité : son style emprunté à la Renaissance italienne et sa collection d’art contemporain, Curios et Mirabilla,  axée sur les cabinets de curiosités. Le château qui appartenait à l’origine aux Gouffier, une famille de mécènes, remplit donc à nouveau son office.

 

Voici les anciennes cuisines et un espace intitulé « anamorphoses » et dédié à des images déformées à l’aide d’un système optique. Ces jeux de miroirs, d’illusion et de perspective bien que connus depuis fort longtemps sont toujours aussi intrigants :  regardez ce visage qui se dédouble, ces sphères qui se colorent , cette ellipse qui devient cercle ; il y a aussi « le rêve d’ Hebdomeros » ou le spectre de Monsieur Ducron,

 

Plus loin c’est la chambre des cartes et des cosmologies qui s’ouvrent sur d’ autres chambres : la chambre de la lune, son pendant la chambre du soleil et un curieux cabinet dit du formol. Dans ce cabinet où l’on peut observer le travail des bactéries sur des photos trône un incubateur. Dans la chambre du soleil,

 

Charles Ross par le biais de ses « brûlures solaires », 365 panneaux de bois qui ont été exposés aux rayons solaires sous une lentille et en portent la trace, rend compte de l’ensoleillement d’une année.

 

Voici un autre cabinet celui des ondes : dans sa pharmacie bretonne Daniel Spoerri a réuni 117 eaux de sources ou fontaines de Bretagne dans des flacons étiquetés et porteurs de numéros qui vous renvoient à une carte géographique indiquant leur provenance.

 

L’intérêt que Louis Gouffier portait à la nature est encore plus sensible dans le Cabinet des Muses. On y voit en haut des portraits des Muses bien sûr mais aussi de divinités naturelles telles que les Nymphes et dans le bas des paysages et … des arbres fruitiers.

 

La chambre des mouches musicales conçue par Ilya Kabakov nous offre un spectacle pour le moins inattendu encore qu’à la réflexion …

 

Brève incursion dans une salle dédiée à la géométrie et qui dit abriter « le fauteuil du Roi Lear » et « la table de Faust » tous deux échappés du théâtre et accompagnés de quelques vers de Shakespeare :

 

« Le monde entier est un théâtre,

Et tous les hommes et les femmes des acteurs ;

Ils ont leurs entrées et leurs sorties,

Et un homme dans le cours de sa vie joue différents rôles … »

 

ce qui résume assez bien la pensée de ces érudits de la Renaissance et autres humanistes.

 

 

Un coup d’œil à des dragons d’inspiration orientale, ceux-là, et nous voici dehors avec un peu l’impression de sortir d’un rêve !  

 

 

 l'album photos de cette visite a été créé sous l'intitulé "ma visite d'Oiron en images"

http://srv05.admin.over-blog.com/index.php?service=ob&folder=119989274&module=admin&action=documents:picts&ref_site=1&nlc__=861379492714


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :